Inscrivez-vous

pour être informé

----------------->

Jeudi 17 mai: Les vitraux sont de retour !!! Monsieur Gérard Dreplat en est fier. Mais il revient demain finir la pose et moi, je reviens aussi demain pour avoir le soleil (enfin) derrière les vitraux et vous monrer ainsi le résultat de son travail

Martin, ci-dessous, termine les bases des voutes après de longues discussions sur leur forme à partir des photos prises pendant la dépose de la chaire:

Le peintre en est au dur travail préliminaire de modifier les échafaudages pour commencer la peinture; cela sous le regard attentif de Vincent Carvès, adjoint au maire.:

Samedi 21 avril 2018

L'Assemblée Générale 2018 vient de se dérouler à la salle des Fêtes de Castels et Bézenac à Finsac. Après l'AG, les participants ont profité d'un spectacle de prestidigitation exceptionnel et d'un repas délicieux et extrèmement chaleureux.. Ces quelques photos de l'évènement parlent d'elles-mêmes:

Mardi 3 avril: encore une réunion de chantier passionnante. Faut-il ou non garder cette trace de peinture qu'observent attentivement Gaëlle Duchesne, l'architecte et Vicent Carves, notre maire adjoint? Après l'avoir pris en photo, bien documenté, la décision est prise de le recouvrir par la restauration du décor général. Il en sera de même du blason des Beynac situé au dessus de la liste des morts de 1914/18

La voute est presque finie grâce à la compétence et l'enthousiasme au travail de Martin qui s'active sans compter ses heures et qui est, à juste titre fier de son oeuvre devant ses outils.

Cette oeuvre que tous, autour de Gaëlle, admirent et commentent....

19 mars 2018: la mise en place de ces étranges feuilles d'aluminium couvertes de petits crochets permettra de retenir le plâtre mieux que les anciens lattis de bois et sont bien plus durables.Cet étrange grphisme entoure au fond l'architecte en conversation avec les maîtres artisans.

 

Hervé Carvès, maire-adjoint, photographie le blason des Beynac retrouvé sur un mur sous trois couches de plêtre. Comment le garder ?

 

5 mars 2018: Les travaux continuent d'avancer au rythme prévu. Aujourd'hui, 8 ème réunion de chantier. ci-dessous l'architecte Gaëlle Duchesne montre l'endroit d'où doit descendre la chaine et le fil du luminairecentral que l'on doit pouvoir descendre pour changer les ampoules; l'un des mille et un détails qu'il faut régler au cours des travaux

Devant l'église, le maire, Henri Bouchard, la présidente de l'Association, Edith Carves et l'architecte en chef du patrimoine de la Dordogne, Thierry Baritaud en grande discussion

Dans la sacristie, sous l'oeil de Thierry Baritaud, quel changement !

Bon, quand il faudra remmettre tout en ordre, il y aura aussi tu travail....

Tout de suite
pour contribuer à la restauration

de l'église du village


 

Visiteurs

Inscrivez-vous pour recevoir la lettre des Amis de bezenac

 

Opinions

Voilà enfin les travaux si nécessaires et tant attendus. Depuis 7 ans, nous bataillons pour faire connaître notre église, ses merveilles et ses malheurs, pour réunir les bonnes volontés et les fonds nécessaires à la restauration intérieure de l'église. Quel soulagement, quelle joie, quelles espérances nous donne cette fin d'année 2017. En soient remerciés tous ceux qui ont contribué: ceux qui ont donné de leur temps, ceux qui ont donné quelques sous, ceux qui ont donné des objets que nous avons vendu au profit de l'association, ceux qui sont devenus membres de l'asscociation, ceux qui nous ont encouragé, ceux de la mairie de Bézenac puis de la mairie de Castels et Bézenac qui ont engagé ces institutions dans le projet.  Peu importe les noms, ils se reconnaitront et ils ne l'ont pas fait par promotion personnelle. Ils en seront remerciés en venant, en fin d'année 2018, voir le résultat de leurs efforts. D'ici la nous organiserons des visites de chantier aux différentes étapes et, pour ceux qui sont loin, le site vous fera vivre les étapes de la restauration.

le webmestre

Préserver, sauver le patrimoine de notre commune, ce n'est pas seulement préserver quelques vielles pierres, c'est garder ou même augmenter la valeur de nos biens, maisons, jardins, terrains. En effet cette valeur n'est pas seulement fonction du bien lui-même mais aussi, pour beaucoup, fonction de son environnement. Une très jolie maison dans un environnement médiocre ne vaut rien. Une maison modeste dans le cadre superbe de notre village vaut de l'or. Nous ne faisons pas attention chaque jour à notre église, à nos murets, à nos chemins. Pourtant ce sont eux qui donnent au village son charme  et sa beauté.

Bertrand Sapin-Lignières

Tout de suite
pour contribuer à la restauration

de l'église du village

Réalisation © Abscisse